Четверг
15.11.2018
05:31
 
 
| RSSГлавная | Дневник
Меню сайта
Наш опрос
Оказался ли сайт полезным для вас?
Всего ответов: 34
Главная » 2008 » Ноябрь » 14 » CINELERRA, un pas libre de plus vers le cinéma sous Gnu/Linux (FR)
CINELERRA, un pas libre de plus vers le cinéma sous Gnu/Linux (FR)
22:34

/img-articles/lp/44/cc-art-cinelerra/fig-1.jpg


Depuis quelques numéros de Linux Pratique, vous pouvez découvrir d'excellents articles traitant des avancées importantes de GNU/Linux dans le domaine de la vidéo numérique. Cet article s'inscrit dans cette lignée. Depuis janvier 2006, la vidéo numérique s'est démocratisée pour le grand public et assure aujourd'hui une excellente alternative aux logiciels propriétaires.

Cinelerra n'est pas un logiciel très récent, puisqu'il existe déjà depuis l'an 2000. Si l'on se replace dans le contexte, il n'était pas très facile d'installer ce logiciel sur les premières distributions GNU/Linux grand public, telles la Mandrake 8.2 disponible alors et, lorsque l'on réussissait une installation laborieuse, il manquait souvent des « briques », appelées « dépendances », empêchant d'utiliser les fonctionnalités du logiciel. Pour couronner le tout, logiciel et documentation n'étaient disponibles qu'en anglais, un handicap certain pour les débutants sous systèmes libres. Bref, jusqu'en 2006, Cinelerra n'était pas vraiment accessible à tous bien que fonctionnel.

Installer Cinelerra sur son ordinateur

Cinelerra s'est depuis 2006 bien démocratisé et commence à être disponible en paquets auto-installables pour les principales grandes distributions grand public comme Ubuntu, Mandriva... Pour fonctionner dans de bonnes conditions, Cinelerra nécessite un processeur supérieur ou égal à 1 GHz, 512 Mo de mémoire vive, et une place conséquente sur le disque dur pour les vidéos. Pour l'installer, il suffit d'utiliser votre gestionnaire de paquets (comme Synaptic ou Urpmi), de rechercher Cinelerra dans la liste des logiciels disponibles, puis de cocher une case et, en quelques minutes de téléchargement, le logiciel et ses dépendances sont installés correctement.
Si votre gestionnaire de paquets logiciels ne trouve pas Cinelerra, c'est que vous n'avez pas dans les serveurs de mise à jour de votre distribution les sources contenant le paquet. Vous pouvez remédier à ce souci en consultant la documentation de votre distribution en ligne ou en utilisant celle dédiée de Cinelerra sur le site www.lprod.org, un site dédié à la vidéo libre sous GNU/Linux.
L'installation de Cinelerra à partir des sources est déconseillée aux débutants, car elle est très complexe.
Le logiciel s'appuie sur de nombreuses dépendances et l'oubli de l'une d'elles est fatal au bon fonctionnement du logiciel.

Premier démarrage et prise en main de Cinelerra

Lors du premier démarrage, une fenêtre de lancement prépare l'affichage des 4 palettes outils de Cinelerra (Fig. 1). Par défaut, l'interface est de couleur gris foncé et le logiciel est en anglais. Pour disposer d'une interface plus accueillante et en français, vous trouverez les réglages nécessaires à réaliser dans la section Cinelerra du site lprod.org (http://fr.lprod.
org/wiki/doku.php?id=video:cinelerra).

/img-articles/lp/44/cc-art-cinelerra/fig-1.jpg

Vous pouvez ainsi voir dans l'ordre :

  • Une palette Program (1) qui contient la barre de montage vidéo appelée aussi timeline.
  • Une palette Viewer (2) qui permet de visualiser les sources vidéo appelées aussi des rushs.
  • Une palette Compositor (3) qui permet de visualiser le montage vidéo en cours en temps réel.
  • Une palette Medias (4) qui contient les effets vidéo, les transitions, les rushs vidéo, audio, les images et autres ressources.

Les palettes peuvent être dimensionnées comme bon vous semble. Sur les copies d'écran suivantes, vous verrez que j'ai découpé l'écran en 2, 3 palettes, en haut (le viewer, le compositor et média), et, en bas, la timeline, afin de disposer au maximum de la largeur de mon écran pour un montage vidéo plus facile. Cinelerra supporte aussi le mode bi-écran pour ceux qui disposeraient de 2 moniteurs, tout comme il est aussi possible de travailler avec un bureau en 3D de type Béryl, chaque face du cube permettant alors de placer à sa guise les différentes palettes.

Premier montage vidéo avec Cinelerra

Cinelerra est un logiciel très complet et pas forcément facile à prendre en main. Pour vous y aider, toutes les images et les vidéos de ce tutoriel sont disponibles en ligne sur le site lprod.org. Commençons par un premier montage simple : importer un rush vidéo, le découper et le finaliser. Nous rajouterons par la suite des fonctionnalités dans les montages vidéo suivants. Cinelerra est un excellent logiciel, mais il a aussi des petits défauts de jeunesse. Parmi ces défauts, son système d'importation de sources vidéo et d'exportation de vidéos présente un certain nombre de bugs non résolus à ce jour. Pour n'avoir aucun souci, il est recommandé d'importer des vidéos au format DV, type 2 ayant une extension *.dv ou *.avi. À la fin de votre montage, vous réaliserez le rendu vidéo de votre travail en DV brut.
Si vos sources vidéo ne sont pas en DV type 2, pas de souci, ouvrez-les au préalable dans Kino, autre logiciel libre de montage vidéo qui s'occupera très simplement de la conversion en DV type 2. De la même façon, une fois votre travail réalisé en DV, vous pourrez via Kino l'encoder très simplement dans tous les types de formats vidéo comme le Mpeg-2, DivX(c), WMV(c), le Flash Vidéo Flv(c), le Xvid (libre), l'ogg vorbis/théora (libre). Sous GNU/Linux, Cinelerra n'est donc qu'un maillon d'une chaîne de création de vidéo numérique.

Cinelerra importe sans souci des fichiers audio encodés en .wav, des images en .png ou .jpg. Dans la palette Program, créez votre projet vidéo avec le menu Fichier -> Nouveau (raccourci [N]) qui ouvre la fenêtre de la figure 2 dans laquelle vous prendrez (5) 1 piste vidéo, à 25 images/seconde, soit 25 fps, une résolution de 720x576, au format 4/3, et 2 pistes
audio (6) en 48000 Khz. Validez avec le bouton OK.

/img-articles/lp/44/cc-art-cinelerra/fig-2.jpg

Dans la palette Program, importez votre rush vidéo DV type 2 avec le menu Fichier -> Charger (raccourci [O]) qui ouvre la fenêtre de la figure 3 dans laquelle vous prendrez (7) le fichier vidéo DV type 2 et vous indiquerez à Cinelerra (8) de ne créer qu'une nouvelle ressource avant de valider. L'importation est instantanée, mais rien n'est visible à l'écran. Pour connaître le contenu des ressources de rush vidéo disponible dans ce projet, activez la palette Media, double-cliquez sur le dossier média, une vignette de votre rush vidéo apparaît alors dans la palette.

/img-articles/lp/44/cc-art-cinelerra/fig-3.jpg

Glissez-déposez cette vignette dans la palette viewer, un cadre blanc apparaît quand vous la survolez, lâchez le rush vidéo dedans, l'image apparaît alors dans le moniteur de cette palette. Vous pouvez visionner le rush avec les outils de lecture situés dessous. Pour découper ce rush vidéo, utilisez (9) l'outil point d'entrée qui marque la première image de votre vidéo puis l'outil point de sortie qui va marquer la dernière image (Fig. 4). Vous pouvez insérer dans la piste vidéo 1 de la palette Program la découpe réalisée (9) avec le bouton insertion qui remplit votre timeline avec une piste vidéo, et 2 pistes audio en dessous. En vous déplaçant dans la barre de temps, vous pouvez visualiser dans la palette Compositor le rendu final de votre premier découpage vidéo (10). Votre premier film est monté. Enregistrez votre travail de montage via le menu Fichier -> enregistrer le projet (raccourci [S]).

/img-articles/lp/44/cc-art-cinelerra/fig-4.jpg

Réalisez pour finir le rendu final en DV brut avec la commande Fichier -> rendu (raccourci [Shift]+[R]) qui ouvre la fenêtre de rendu (Fig. 5), choisissez l'emplacement de votre rendu (11), donnez-ui un nom, puis choisissez le format DV brut.

/img-articles/lp/44/cc-art-cinelerra/fig-5.jpg

N'oubliez pas de cocher le rendu des pistes vidéo et audio, validez avec OK. Le temps d'encodage va dépendre de la puissance du processeur, de la quantité de mémoire vive et de la durée de votre vidéo. Vous pouvez visionner maintenant hors Cinelerra votre première vidéo qualité DV 720x576 avec votre lecteur multimédia favori : VLC, Mplayer, Totem, Kafféine...

Deuxième montage vidéo avec Cinelerra

Attaquons maintenant un nouveau montage vidéo plus sophistiqué dans lequel nous allons créer un générique de début, un générique de fin et des systèmes de transitions vidéo.

/img-articles/lp/44/cc-art-cinelerra/fig-6.jpg

Pour ce nouveau projet, il faudra au préalable utiliser un logiciel d'imagerie comme The Gimp et fabriquer avec des images PNG, de taille 720x576, contenant un fond blanc ou noir, les titres du générique de début et de fin. Dans la palette Program, créez votre nouveau projet vidéo avec le menu Fichier -> Nouveau qui ouvre la fenêtre de la figure 6 dans laquelle vous prendrez 1 piste vidéo, à 1 image/seconde (12), soit 1 fps, une résolution de 720x576, au format 4/3, et 2 pistes audio en 48000 Khz. Validez avec le bouton OK. Importez ensuite votre rush vidéo DV type 2, fabriqué dans l'exemple précédent, via le menu Fichier -> Charger, qui ouvre la fenêtre de la figure 3 dans laquelle vous prendrez le fichier vidéo DV type 2, ainsi que les images fixes fabriquées au préalable avec Gimp et vous indiquerez à Cinelerra de ne créer qu'une nouvelle ressource avant de valider. Vous retrouvez les vignettes des images et du rush vidéo (Fig. 7) dans la palette Media.

/img-articles/lp/44/cc-art-cinelerra/fig-7.jpg

/img-articles/lp/44/cc-art-cinelerra/fig-8.jpg

Glissez-déposez ensuite dans la timeline les images une par une dans l'ordre de votre choix pour construire votre générique de début de vidéo, puis votre générique de fin. À ce stade, votre projet n'est pas encore visionnable dans de bonnes conditions, car il est à 1 image/seconde, votre oeil a besoin lui de 25 images/seconde, néanmoins, vous pouvez voir le plan fixe dans la palette Compositor.
Repassons maintenant le projet en 25 images/ seconde avec, dans la palette Program, la commande Configuration -> format qui va vous permettre de remettre le projet vidéo en 25 fps.
Une fois le transfert des plans et la mise en ordre de ces derniers terminée, vous allez « habiller » le passage d'un plan à un autre d'une transition vidéo.
Pour cela, dans la palette Media, double-cliquez sur le dossier Vidéo transitions, les transitions disponibles apparaissent sur la droite de la palette. Glissez-déposez votre transition sur le joint entre les plans, lâchez, le symbole de la transition
s'affiche à cet endroit, une barre rouge indique la durée de cette dernière.
Pour gagner du temps lors des déplacements sur la timeline, utilisez votre autre main avec le pavé de flèches directionnelles du clavier, la flèche [haut] permet de voir le projet plus globalement (dézoom) et la flèche [bas] permet de voir le projet dans les détails (zoom).

Les flèches latérales permettent de se balader horizontalement et rapidement dans la timeline.
Vous pouvez maintenant définir la durée de chaque plan en secondes (Fig. 8), par un simple « tirer vers la droite » de la marque de fin d'un plan (13) et modifier chaque transition en cliquant sur son symbole, durée et options sont réglables à souhait.
À ce stade, votre montage de générique de début et de fin est réalisé. Il ne reste plus qu'à insérer depuis la palette Media la séquence vidéo fabriquée dans l'exemple précédent. Des flèches bleues indiquent le point d'insertion de cette vidéo, que vous placerez après le générique de début, et avant celui de fin. Vous pouvez améliorer le montage en plaçant 2 transitions supplémentaires entre les génériques et la séquence vidéo et votre nouveau montage est terminé (pensez à enregistrer votre travail !).
Il ne reste plus qu'à réaliser votre rendu, l'encodage en DV type 2 sera plus court, car Cinelerra ne calcule que les nouvelles séquences DV. Vous êtes donc en mesure de réaliser maintenant un film classique.

Troisième montage vidéo avec Cinelerra

Attaquons maintenant un nouvel aspect de Cinelerra, avec une reprise dans cet exemple du film produit dans le deuxième montage. Nous allons rajouter une bande son audio complémentaire pour doubler la voix de Nelson Mandela interviewé.
Cinelerra ne réalise pas à proprement parler de montage audio pour les bandes son. Vous préparerez au préalable avec le logiciel libre Audacity une bande son au format *.wav que vous placerez dans votre dossier de travail. Cette bande son devra avoir une durée compatible avec la durée de votre séquence vidéo.
Dans la palette Program, créez un nouveau projet vidéo pour lequel vous choisirez 1 piste vidéo, à 25 images/seconde, soit 25 fps, une résolution de 720x576, au format 4/3, et 2 pistes audio en 48000 Khz. Importez ensuite votre rush vidéo DV
type 2 fabriqué dans l'exemple précédent, pour lequel vous spécifierez le fichier vidéo DV type 2, ainsi que la bande son complémentaire fabriquée au préalable avec Audacity et vous indiquerez à Cinelerra de ne créer qu'une nouvelle ressource avant de valider.
Vous retrouvez les vignettes du rush vidéo et de la bande son dans la palette Media. Glissez-déposez votre rush vidéo qui va s'installer sur la piste vidéo 1 et sur les pistes audio 1 et 2.
Dans la palette Program, créez 2 nouvelles pistes audio avec le menu Audio -> Ajout piste (raccourci [T]) (14) de façon à obtenir la figure 9. Puis, comme indiqué dans la zone encadrée en rouge (15), cliquez une fois sur les boutons rouges des pistes audio 1 et 2.

/img-articles/lp/44/cc-art-cinelerra/fig-9.jpg

Vous désarmez ainsi les pistes de façon à ne pas les affecter dans vos prochaines opérations de montage audio.
Vous allez maintenant travailler avec les pistes audio 3 et 4, seules actives. Glissez-déposez depuis la palette Media vers les pistes audio 3 et 4 votre nouvelle bande son préparée avec Audacity.
Vous allez pouvoir écouter la superposition des 2 bandes son, celle sur les pistes audio 1 et 2 d'origine avec la voix de Mandela et celle rajoutée sur les pistes audio 3 et 4. Les 2 bandes son ont le même niveau de sortie sonore ce qui rend la voix de Mandela un peu inaudible (Fig. 10). Pour affiner ce réglage de superposition, vous pouvez, comme
indiqué par la zone encadrée en vert, régler le niveau global de sortie de chaque piste audio. N'oubliez pas d'armer ou de désarmer les pistes audio en fonction de vos besoins de montage audio.

/img-articles/lp/44/cc-art-cinelerra/fig-10.jpg

Il est aussi possible d'éditer le niveau de son de façon plus poussée en cliquant sur la ligne niveau de son indiquée par les flèches vertes. Des points-clés se mettent en place à chaque clic et vous pourrez alors diriger finement le niveau de son lors d'un événement vidéo précis.
Une fois votre doublage son terminé, il ne reste plus qu'à enregistrer votre montage et à réaliser un rendu pour une vidéo qui commence à être particulièrement réussie.

Conclusion

Avec les éléments décrits dans les 3 exemples de montages vidéo ci-dessus, vous avez les bases pour réaliser d'excellents films. Il est bien sûr impossible de faire le tour de toutes les possibilités de montage de Cinelerra dans cet article, qui avait juste pour but que de vous donner quelques clés pour prendre en main ce fabuleux logiciel qui dispose encore de nombreux outils pour vous surprendre.
Pour ceux qui veulent aller plus loin, vous retrouverez de nombreux guides et tutoriels complémentaires, ainsi que le guide complet traduit en français de ce logiciel sur le site lprod.org dans la section dédiée à Cinelerra.
Cinelerra est un excellent logiciel de montage vidéo, mais, comme je vous le disais au début de cet article, il n'est qu'un élément de la chaîne de montage numérique multimédia sous GNU/Linux (Fig. 11). Il prendra toute sa valeur si vous l'utilisez combiné avec des logiciels libres comme Kino, Dvgrab, Audacity, ManDVD, DVDstyler, Gimp, Jahshaka, Kdenlive,
Ffmpeg, Mencoder, Avidemux...

 

/img-articles/lp/44/cc-art-cinelerra/fig-11.jpg

Vous retrouverez tous ces logiciels, des descriptions, des guides d'installation et d'usage, des ressources audio et vidéo libres sur le site lprod.org qui s'efforce de centraliser, mutualiser, traduire et mettre à portée des débutants les immenses ressources des logiciels libres en matière de multimédia.
Le site lprod.org est un wiki, comme le projet Wikipédia, l'encyclopédie libre, et nous espérons aussi que votre expérience viendra enrichir et compléter le travail collaboratif commencé en janvier 2006.


Источник: www.unixgarden.com

Просмотров: 1235 | Добавил: asv_nix | Рейтинг: 0.0/0 |
Всего комментариев: 0
Добавлять комментарии могут только зарегистрированные пользователи.
[ Регистрация | Вход ]
Календарь
«  Ноябрь 2008  »
ПнВтСрЧтПтСбВс
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Поиск
Друзья сайта
Статистика
Copyright MyCorp © 2018
Сайт управляется системой uCoz